UFC-Que Choisir Grenoble

Électroménager, Petit électroménager - Ustensile

Condamnation de Lidl – Vers un retrait du Monsieur Cuisine Connect en France ?

Le robot cuiseur Monsieur Cuisine Connect de Lidl violerait un des brevets du Thermomix de Vorwerk, son concurrent haut de gamme. C’est ce que vient de conclure la justice espagnole, qui a condamné le discounter à retirer ses robots du marché. En France, Lidl est assigné en justice pour les mêmes raisons. Mais le retrait de ses robots est peu probable dans notre pays.

Semaine chargée pour la société Vorwerk. Deux jours avant la présentation à la presse de son tout dernier robot, le TM Friend, le tribunal de commerce de Barcelone lui a donné raison en condamnant Lidl pour contrefaçon de son Thermomix. En cause : le robot cuiseur Monsieur Cuisine Connect, commercialisé par Lidl sous sa marque Silvercrest. Sorti en 2019, à quelques semaines d’écart du Thermomix TM6 de Vorwerk, il est vendu 359 € contre 1 359 € pour le second. Un concurrent quatre fois moins cher mais qui, d’après la justice espagnole, viole un des brevets du Thermomix, portant notamment sur le système de pesée. Lidl, qui peut encore faire appel de cette décision, a été condamné à retirer tous ses exemplaires du marché et à indemniser Vorwerk à hauteur de 10 % du chiffre d’affaires réalisé sur les ventes du Monsieur Cuisine Connect. Or, deux jours après ce verdict, Vorwerk a révélé avoir également lancé une procédure judiciaire en France, pour contrefaçon de son Thermomix par Lidl.

visuel condamnation lidl cuisine connect contrefacon AdobeStock 71240311
Les robots cuiseurs Monsieur Cuisine Connect de Lidl et Thermomix TM6 de Vorwerk.

Et les consommateurs français ?

Faut-il alors se précipiter pour acheter un Robot Cuisine Connect en prévision de sa disparition prochaine ? Certainement pas. Au-delà du fait que de nombreux autres robots cuiseurs low cost ont récemment fait leur entrée sur le marché (voir notre test comparatif de robots cuiseurs), la disparition du Monsieur Cuisine Connect, en France, est loin d’être assurée. Notamment car « les deux brevets sur lesquels Vorwerk s’est appuyé pour demander la saisie en contrefaçon des Monsieur Cuisine Connect de Lidl arrivent à expiration dans notre pays, le premier dans quelques jours, le second en juin 2022 », révèle Laurent Teyssèdre, avocat spécialisé en droit de la propriété intellectuelle et auteur du Blog du droit européen des brevets. « Au moment du jugement, ces brevets seront donc soit expirés, soit sur le point d’expirer, et dans ce dernier cas, même si l’interdiction est prononcée, un appel formé par Lidl aura un effet suspensif », conclut l’expert. Le retrait des robots Monsieur Cuisine Connect sur la base de la violation de ces brevets apparaît donc très peu probable.