UFC-Que Choisir Grenoble

Covid-19, Maison

Coronavirus • Faire face à la chaleur pendant le confinement

Double peine pour les Français : ils sont confinés alors que le printemps s’installe et que les températures grimpent… Puisqu’il est compliqué de sortir pour prendre l’air, voici nos conseils pour éviter le coup de chaud ou la déshydratation.

Si la France n’est pas en situation de canicule, ce printemps connaît des températures supérieures aux normales de saison, dignes d’un début d’été. En temps normal, ces températures feraient le bonheur des promeneurs, des restaurants et des bars. Mais en plein confinement, elles peuvent être très inconfortables pour les personnes vivant dans des logements mal isolés. Nos tests et guides d’achats de climatiseurs ont d’ailleurs connu un pic de fréquentation depuis l’arrivée du printemps.

« Même si les températures actuelles ne sont pas très élevées – 25 °C, c’est parfait pour l’être humain – il faut savoir que chaque personne produit environ 100 watts et donc chauffe la pièce où elle se trouve », explique le Dr Stéphane Gayet, infectiologue hygiéniste au CHU de Strasbourg. « Avec le confinement, où l’on peut avoir 5 ou 6 membres d’une famille dans le même appartement, il arrive donc que la température intérieure soit plus élevée qu’à l’extérieur. »

Maintenir son logement au frais

Quelques mesures faciles à mettre en œuvre permettent de diminuer la température de quelques degrés dans son logement. Il est conseillé d’aérer toutes les pièces en créant des courants d’air le matin, quand la température est la plus basse. « Confinement ou pas, il est de toute façon recommandé d’aérer pendant 20 minutes matin et soir, pour renouveler l’air du logement et évacuer les poussières », précise Stéphane Gayet.

Pendant la journée, fermez les volets et les stores pour que le soleil ne tape pas sur les vitres ; clore les rideaux est en revanche inutile, car ils se situent à l’intérieur de la pièce. Tâchez de ne pas utiliser d’appareils émettant beaucoup de chaleur, comme les lampes halogènes ou le four. Ce conseil s’applique aussi aux ordinateurs et aux consoles de jeu, même s’il est difficile de s’en passer en plein confinement ! Les réfrigérateurs les plus anciens sont aussi de gros générateurs de chaleur : un appareil plus récent aura un impact moindre sur la température de la pièce.

Pour mieux supporter la chaleur, il est recommandé de se mouiller régulièrement la peau du visage, des bras, du cou et des jambes et de laisser sécher sans essuyer. On peut utiliser un brumisateur tout simple ou un gant mouillé à l’eau tiède. Une douche fraîche sans essuyage soulage aussi temporairement et peut favoriser le sommeil car, pour favoriser l’endormissement, la température du corps doit baisser.

Si vous craquez pour un ventilateur, sachez qu’il ne refroidit pas l’air ambiant et ne fait que le brasser, créant une sensation de fraîcheur sur la peau. Inutile de le laisser allumé dans une pièce vide.

Éviter la déshydratation

Le risque de déshydratation, qui touche d’abord les personnes fragiles, comme les personnes âgées ou les nourrissons, est surtout présent au-delà de 30 °C. Néanmoins, même à une température moindre, il est recommandé pour l’éviter de boire régulièrement, même si l’on n’a pas soif. De l’eau de préférence. Et surtout pas glacée. « Lorsque l’eau glacée arrive dans le système intestinal, celui-ci la réchauffe, car elle est trop agressive : c’est pour cela qu’une boisson tiède, qui ne sera pas chauffée par l’intestin, est in fine plus rafraîchissante pour le corps », explique le Dr Gayet. Les jus de fruits et autres boissons sucrées ne sont pas conseillés car ils satisfont l’envie de sucre, mais masquent le besoin d’hydratation. Le thé et le café, à doses raisonnables, contribuent à l’hydratation. En revanche, même si les apéritifs en visioconférence sont à la mode, l’alcool est à éviter car il réchauffe le corps et accroît les effets de la déshydratation. Du côté des aliments, melon, tomates, fraises, courgettes, concombre, pastèque et yaourts sont à privilégier.

Morgan Bourven

morganBrv