UFC-Que Choisir Grenoble

Jeux-vidéo, Loisirs - Tourisme

Jeux vidéo • Les loot boxes payantes seront désormais signalées

Les jeux vidéo devront dorénavant indiquer sur leur pochette s’ils proposent des « loot boxes », ces loteries payantes qui permettent d’obtenir du butin dans le jeu. Cette annonce, qui vise à protéger les plus jeunes (et la carte bancaire de leurs parents), a été faite par le système européen d’évaluation des jeux vidéo PEGI.

Les « loot boxes » (littéralement « caisses à butin ») ont, en quelques années, colonisé les jeux vidéo. Il s’agit d’objets virtuels, ayant généralement la forme d’un coffre et contenant des éléments aléatoires. Ces éléments peuvent être cosmétiques (tenue différente pour son personnage, etc.) ou essentiels à la progression dans l’aventure (armes plus puissantes, nouveaux véhicules, etc.). Ces caisses peuvent s’ouvrir gratuitement, lors de la progression dans le jeu, ou en payant à l’aide d’une carte bancaire tout ce qu’il y a de plus réelle. Et ça marche : en quelques années, cette mécanique est devenue un élément important du modèle économique de nombreux jeux.

Les pratiques de certaines sociétés pour inciter à dépenser pour des loot boxes, en rendant certains jeux trop difficiles si on ne passe pas à la caisse, ont provoqué la colère des joueurs et des voix se sont élevées pour que cette pratique soit soumise à la régulation concernant les jeux de hasard. En effet, le contenu des loot boxes étant aléatoire, le joueur ne sait pas au moment de payer s’il recevra un objet intéressant ou non. L’UFC-Que Choisir a, en 2017, adressé un courrier à l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) pour demander que les loot boxes dont le contenu est nécessaire pour avancer dans le jeu soient qualifiées de jeux de hasard et régulées comme telles, avec notamment leur interdiction pour les mineurs.

Si cette demande est restée lettre morte (en Europe, seule la Belgique a purement et simplement interdit les loot boxes), le Pan European Game Information (PEGI), système européen d’évaluation des jeux vidéo, a finalement décidé d’améliorer l’information sur ce point. Dans un communiqué publié le 13 avril, il annonce que les jeux vidéo contenant des loot boxes devront désormais l’indiquer sur leur boîte ou dans leur description sur les plateformes en ligne. Depuis septembre 2018, il imposait déjà le logo « achats intégrés » pour les jeux permettant d’acheter des biens virtuels avec de l’argent réel. 20 % des jeux étaient concernés en 2019. Ce logo sera désormais complété, le cas échéant, par une mention du type « éléments aléatoires payants » (« Includes Paid Random Items », en anglais).

visuel jeux videos indication presence loot boxes
Sur ces 2 exemples, la mention « Includes Paid Random Items » ajoutée sous les pictogrammes habituels signifie qu’il s’agit de jeux contenant des loot boxes.

Cet affichage bienvenu, à défaut d’une réglementation plus stricte, permettra aux parents d’être plus vigilants face à ce type de jeux. Certains ont contacté Que Choisir après avoir reçu des factures importantes après que leur enfant a utilisé à leur insu leur carte bancaire pour effectuer des achats de loot boxes. Pour éviter ce problème, les constructeurs de consoles ont mis en place, dans leurs options de contrôle parental, des restrictions concernant les dépenses en ligne. Les procédures pour les mettre en place sont détaillées sur les sites de Nintendo, Playstation et Xbox.

Morgan Bourven

morganBrv