UFC-Que Choisir Grenoble

Jeux-vidéo, Loisirs - Tourisme

PlayStation 5 – Un ventilateur qui fait du bruit

La console de jeu PS5 de Sony est disponible depuis le 19 novembre. Plusieurs de ses premiers acheteurs ont noté que la nouvelle PlayStation fait plus de bruit que ce à quoi ils s’attendaient. Il s’avère que tous les exemplaires ne sont pas dotés du même ventilateur…

La PS5, sortie le 19 novembre, est d’ores et déjà un succès : il s’agit du meilleur lancement de l’histoire de la PlayStation, selon Sony, et ce malgré une rupture de stocks mondiale. Du fait de la crise sanitaire, le constructeur japonais n’a en effet pas réussi à produire suffisamment d’exemplaires pour répondre à la demande.

Certains de ses premiers acheteurs ont été surpris du bruit émis par la console, alors que les premières impressions des journalistes étaient unanimes concernant son silence. Parmi ces déçus figurent des journalistes qui, après avoir testé des exemplaires fournis par Sony, ont été étonnés de découvrir que leur modèle personnel était plus bruyant.

C’est le cas de Florian Agez, journaliste du site Les Numériques, qui, pour en avoir le cœur, net a démonté plusieurs consoles. Il a découvert que les ventilateurs ne sont pas tous identiques : pour l’instant, trois modèles différents ont été repérés. La forme de leurs pales diffère et, de ce fait, ils n’émettent pas le même volume sonore : l’un a été mesuré à 39 dB en fonctionnement, un autre à 43 dB. Or, l’échelle des décibels est logarithmique : cette différence de 4 dB correspond à un doublement du bruit entendu.

Certains des acheteurs d’une console dotée du ventilateur le plus bruyant réclament donc de pouvoir remplacer leur exemplaire. Mais la législation ne le prévoit pas. En effet, Sony n’a jamais communiqué sur le niveau sonore maximal de la console. Tant que le ventilateur remplit son rôle – refroidir la console – et reste raisonnablement silencieux, impossible d’invoquer les garanties légales de conformité ou de vices cachés.

Un des ventilateurs équipant les nouvelles PlayStation 5.

La pratique consistant à faire appel à des sous-traitants différents pour les composants des appareils électroniques et électroménagers est fréquente. Elle permet aux fabricants de se fournir chez les producteurs les moins chers à l’instant T ou de produire des quantités plus importantes en multipliant les sources d’approvisionnement. En général, les spécifications des composants – définies par un cahier des charges – sont identiques et le changement de pièce ne se voit pas. Mais parfois il y a des ratés, comme avec ce ventilateur – dont on ne sait d’ailleurs s’il est trop bruyant, ou si c’est au contraire le second qui est plus silencieux que ce que réclamait Sony.

En 2011, nous avons signalé un autre raté de Sony : la marque japonaise avait changé de fournisseur pour la dalle LCD d’un de ses téléviseurs, dégradant fortement ses performances. À l’époque, Sony n’avait pas envisagé de dédommagement de ses clients.