UFC-Que Choisir Grenoble

Loisirs - Tourisme, Vacances - Tourisme

Annonces de locations frauduleuses – Abritel assignée par la DGCCRF

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a assigné la plateforme de locations saisonnières Abritel pour « pratiques commerciales trompeuses ». La société est accusée de ne pas protéger les consommateurs autant qu’elle le prétend contre le fléau des annonces frauduleuses.

 

Après avoir sanctionné Airbnb début août pour défaut d’information des consommateurs, la répression des fraudes a annoncé le 17 août avoir assigné l’un des autres leaders du secteur de la location touristique : le site Abritel. La DGCCRF explique avoir mené une enquête en 2020-2021 à la suite de plusieurs signalements auprès de ses services ou dans les médias (Que Choisir, notamment, avait alerté à ce sujet en 2019) de cas de consommateurs victimes d’annonces frauduleuses. « Les investigations ont mis en évidence une communication commerciale vantant les contrôles effectués, la fiabilité, la sécurité et les garanties d’utilisation de la plateforme, en contradiction avec ses conditions générales d’utilisation, qui en réduisent largement la portée effective », résume l’organisme.

En clair : les consommateurs ne sont pas aussi protégés que la plateforme voudrait le faire croire. Pis, ils sont induits en erreur par la communication portant sur « les contrôles effectués par Abritel, sur la portée des engagements de la plateforme et sur le traitement des réclamations », ce qui s’apparente à des « pratiques commerciales trompeuses » selon la DGCCRF. Cette dernière a assigné les sociétés HomeAway France et EG Vacation Rentals Ireland Limited, gestionnaires d’Abritel, devant le tribunal judiciaire de Paris. « Cette action, complémentaire de celle de certains plaignants, est susceptible de faciliter l’indemnisation des victimes de ces pratiques », précise le communiqué du gendarme de la consommation.

Contactée par l’AFP, Abritel assure avoir renforcé « la communication en direction du consommateur et mieux l’alerter sur la nécessité d’utiliser l’outil de paiement mis à disposition par la plateforme, afin de sécuriser les réservations en ligne ». Une grande partie des arnaques touchant les plateformes de location consiste, pour les escrocs, à demander à leurs victimes d’envoyer de l’argent (acompte, paiement complet, caution…) sans utiliser les services de paiement de la plateforme. Ils font miroiter un prix plus bas, en évitant les frais liés à l’utilisation du site. Une pratique extrêmement risquée, puisqu’un paiement effectué en dehors de la plateforme n’est ni sécurisé, ni remboursable.

Location de villas en ligne : comment éviter de se faire piéger

Quelques conseils permettent de déceler les annonces frauduleuses, même si les escrocs arrivent de plus en plus à publier des fausses annonces plus vraies que nature.

  • Copiez/collez le texte de l’annonce dans un moteur de recherche : s’il ressort sur plusieurs sites, pour différentes demeures, ce contenu est probablement frauduleux. Vous pouvez utiliser le même procédé pour les photos présentées, grâce à des moteurs de recherche inversés (tels Google Images ou Tineye) qui permettent de retrouver la source d’une photo.
  • Privilégiez les annonces comportant déjà des commentaires d’internautes.
  • En cas de doute, téléphonez au propriétaire. Posez-lui des questions auxquelles un propriétaire devrait pouvoir répondre sans hésitation : sur les équipements de la maison, les lieux à visiter aux alentours, les restaurants qu’il peut conseiller dans le coin, etc.
  • N’hésitez pas non plus à rechercher d’éventuelles arnaques passées en vous aidant des noms ou adresses utilisées.
  • Passez par le service de paiement de la plateforme utilisée. N’envoyez pas d’argent sur un compte bancaire, qu’il soit à l’étranger ou en France, et n’utilisez pas les services de paiement souvent utilisés par les escrocs (Western Union, Moneygram, Paysafecard, coupons PCS…). Non seulement ces moyens de paiement sont impossibles à tracer – en cas d’arnaque, il vous sera quasiment impossible de récupérer votre argent – mais de plus, ne pas utiliser le système de paiement officiel de la plateforme signifie que vous ne pourrez pas bénéficier des garanties qu’elle propose (relogement en cas de problème, etc.).
  • Enfin, méfiez-vous de toute bonne affaire : un prix bas pour une villa de rêve idéalement située n’existe pas, ni sur ce type de plateforme ni ailleurs.