UFC-Que Choisir Grenoble

Électroménager, Petit électroménager - Ustensile, Robot ménager

Robot cuiseur • Fagor Connect Carrefour Premières impressions

Fagor commercialise à son tour un robot cuiseur connecté, le Fagor Connect, en exclusivité chez Carrefour. Avec son prix de lancement de 329 €, ce modèle se positionne clairement comme un concurrent du Monsieur Cuisine Connect de Lidl (359 €), avec lequel il partage de nombreuses caractéristiques. Nous l’avons pris en main avant notre test en laboratoire.

Vues robot Fagor

C’est le dernier-né du marché en forte croissance des robots cuiseurs connectés : le Fagor Connect est vendu en exclusivité (et en série limitée à 17 000 exemplaires) chez Carrefour, depuis le 25 mai 2020. Avec un prix de lancement de 329 € (349 € après le 22 juin), il vient concurrencer le Monsieur Cuisine Connect de Silvercrest (359 €), qui fait son retour en exclusivité chez Lidl, et le Digicook d’Intermarché (349 €, mais qui n’est pas en vente actuellement).

Voici nos premières impressions, après avoir cuisiné trois recettes proposées par le Fagor Connect (une sauce béchamel, un risotto aux noisettes et un filet de lieu jaune, quinoa et épinards).

Aspect général

Comme son concurrent de Lidl, le Fagor Connect paraît assez lourd et encombrant (378 mm de profondeur pour 278 mm de large). On regrette de plus l’absence de système de rangement interne pour la prise électrique (à la manière d’un aspirateur), présent sur le Monsieur Cuisine Connect.

Capacités

Attention, ne vous faites pas avoir par la mention de 5 litres de capacité, mise en avant sur le site web de Carrefour et sur la boîte : en réalité, le volume utile de la cuve est de 3 litres. Le temps de cuisson maximal est le même que pour le robot de Lidl : 99 minutes, loin des 8 h du très cher Thermomix TM6 de Vorwerk. La température de cuisson maximale est quant à elle de 120 °C – comme le Monsieur Cuisine Connect – ce qui ne permet pas de faire du caramel, contrairement au TM6 qui monte à 160 °C.

Interface tactile

Disons-le clairement, l’interface du Fagor Connect ne nous a pas vraiment convaincus : certes, son temps d’allumage est relativement rapide (environ 15 secondes, contre 25 pour le Monsieur Cuisine Connect), mais le défilement des recettes ne nous semble pas aussi fluide. L’écran tactile apparaît parfois trop sensible, la présentation des recettes oblige à de longs défilements et elles sont rédigées en très petits caractères. Nous avons également noté plusieurs bugs de quelques secondes lorsque nous avons utilisé la fonction recherche d’une recette par mot-clé. Les recettes paraissent par contre plutôt bien organisées, avec des catégories a priori utiles (et malheureusement absentes du Monsieur Cuisine Connect) comme « Plats équilibrés », « Apéro time », « Pain et viennoiseries », « Bébé aussi veut manger » et « Moins de 30 min ». On regrette enfin l’absence, sur cette interface, d’une version numérisée de la notice qui, chez le Monsieur Cuisine Connect, permet de se passer presque entièrement de la notice papier.

Robot Fagor - Organisation des recettes
L’organisation des recettes est efficacement présentée par grandes catégories.

Qualité des recettes

À ce stade, le Fagor Connect propose moins de recettes que son concurrent (400 recettes au démarrage et 10 de plus chaque mois, contre 800 sur le Monsieur Cuisine Connect qui en ajoute 18 chaque mois). On regrette également que ne soient pas précisés, comme c’est le cas sur le Monsieur Cuisine Connect, les valeurs nutritionnelles et le nombre de calories de chaque recette.

Enfin, nous avons constaté quelques petites erreurs dans les recettes que nous avons réalisées. Ainsi, pour la cuisson du poisson, du quinoa et des épinards, la recette indiquait 12 minutes mais le Fagor Connect était en réalité programmé pour seulement 1 minute 30. Une autre fois, les réglages étaient totalement absents et nous avons dû les rentrer nous-mêmes. De plus, les quantités d’épinards prévues étaient trop grandes par rapport à la taille du panier (nous n’avons mis que 100 grammes d’épinards, contre les 200 prévus). Enfin, le robot ne nous a proposé de peser puis rincer le quinoa qu’après avoir fait chauffer un litre d’eau dans la cuve… trop tard, donc, pour peser le quinoa sur le robot. Il a fallu sortir une autre balance. Notons cependant que la cuisson de chaque aliment était, au final, réussie.

Robot Fagor - Cuisson poisson
La recette filet de lieu jaune, quinoa et épinards exécutée avec le robot cuiseur Fagor Connect de Carrefour.

En ce qui concerne le risotto, la dernière étape, censée servir à mélanger tous les ingrédients, n’a pas fonctionné. C’était de toute façon une étape gadget, inutilement chronophage, le mélange étant extrêmement rapide à réaliser à la spatule. On regrette également d’avoir dû, comme stipulé dans la recette, concasser à la main les 100 grammes de noisettes… La texture du plat était par contre tout à fait respectable.

Robot Fagor - Cuisson risotto
La texture du risotto est réussie même si l’étape du mélange (à droite) n’a pas fonctionné.

La préparation de la béchamel n’a quant à elle relevé aucun défaut, et le résultat est impeccable.

Robot Fagor - Cuisson béchamel
Un sans-faute pour la béchamel réalisée avec le Fagor Connect.

Le Fagor Connect de Carrefour présente quelques défauts lors de son utilisation.

  • La pesée est imprécise (par 5 grammes) et très peu réactive (il faut attendre plusieurs secondes avant de savoir exactement quelle quantité d’aliments a déjà été versée. Un problème que nous avions déjà soulevé avec le Monsieur Cuisine Connect.
  • La cuve n’est pas équipée d’une poignée permettant de déverser aisément les préparations. Cela rend cette étape difficile et désagréable, surtout quand le bol (qui pèse tout de même 1,5 kg) est chaud (le même défaut est à déplorer chez le Monsieur Cuisine Connect).
  • La spatule est très rigide, ce qui ne permet pas de bien racler le bol.
  • Comme le Monsieur Cuisine Connect, le Fagor Connect est bruyant lorsque les lames tournent aux vitesses les plus élevées.
  • Une partie des préparations se retrouve coincée sous les lames et ne sont donc pas faciles à récupérer. Un problème inhérent à ce type de robots.
  • Certes, la cuve passe au lave-vaisselle (contrairement à ce qui est indiqué sur la notice), mais il reste indispensable de la laver soi-même quand on veut enchaîner les préparations. Or ce travail est un peu fastidieux, en particulier pour la lame qui doit être retirée de la cuve et nettoyée avec une brosse suffisamment fine pour passer dans chaque recoin (non fournie).

À noter. L’assemblage des différentes pièces nous a semblé facile, en particulier le verrouillage du couvercle du bol, bien plus aisé sur le Fagor Connect que sur le Monsieur Cuisine Connect.

Notre avis sur le Fagor Connect de Carrefour

De nombreux petits défauts rendent l’usage de ce robot cuiseur low cost moins agréable qu’espéré, mais l’utilisation est globalement simple et le résultat des trois recettes tout à fait satisfaisant.

Attention cependant, nous n’avons pas effectué les recettes qui posent habituellement problème aux robots cuiseurs et nous ne pouvons pas conclure sur une simple prise en main. Pour cela, des tests longs et respectant un protocole rigoureux sont d’ores et déjà programmés. D’ici là, vous pouvez consulter les résultats de notre comparatif de robots cuiseurs.

Elsa Abdoun