UFC-Que Choisir Grenoble

Transport

SNCF – Les abonnés TGVmax laissés à quai

Exit le « max de simplicité » et les « voyages aussi souvent que vous le souhaitez » claironnés par la SNCF à ses abonnés TGVmax. Ces derniers dénoncent le caractère de plus en plus restrictif et opaque de cet abonnement, qui réduit considérablement leurs possibilités de voyage.

L’échange, sur Twitter, est révélateur de la grogne – et du dialogue de sourds – qui s’est installée entre la SNCF et ses usagers ayant souscrit à TGVmax, une offre d’abonnement en illimité lancée en 2017. Marzoo, un abonné, interpelle fin octobre l’entreprise dans un message partagé près de 500 fois : « Vous allez vous moquer du monde encore longtemps ? Modifier unilatéralement vos CGU TGVmax pour empêcher vos abonnés de prendre des trains le vendredi et le dimanche ? » Le compte officiel de la SNCF lui répond : « Bonjour, l’abonnement est utilisable en période de faible affluence. Les week-ends, vacances et jours fériés sont des périodes de forte affluence durant lesquelles le nombre de places reste limité. » Un autre abonné réagit : « Mais on a compris, c’est écrit juste en haut. C’est d’ailleurs ce qu’on vous reproche ! »

Le reproche, c’est le caractère de plus en plus restreint de cet abonnement destiné aux jeunes âgés de 16 à 27 ans. Pour 79 € par mois, il est censé permettre de profiter d’un « max de voyages » sur les TGV Inoui et les trains Intercités à réservation obligatoire. Parfait pour les étudiants souhaitant rentrer en famille le week-end ! En 2017, une publicité de la SNCF leur promettait même « des week-ends à 0 € en 2 temps 3 clics ».

Lire la suite de l’article